LA CONFIANCE

Définition

Assurance, hardiesse, courage qui vient de la conscience qu’on a de sa valeur, de sa chance. Sentiment de quelqu’un qui se fie entièrement à quelqu’un d’autre, à quelque chose.

  • La confiance en soi commence à se développer quand l’enfant est encore un bébé.
  • Un enfant qui a confiance en lui, il est plus autonome et prend plus d’initiatives.
  • Lorsque vous dites à votre enfant que vous êtes fier de ses efforts et de ses réussites, vous l’aidez à construire sa confiance en lui.

Favoriser la confiance en soi d’un enfant

  • Valoriser le processus plutôt que le résultat:
    • Reconnaître le travail et les efforts accomplis.
  • Accepter que les apprentissages prennent du temps:
    • Chaque enfant a son propre rythme de développement.
  • Cultiver la curiosité:
    • Permettre aux enfants de poser des questions et de faire des expériences 
  • Accompagner les prises d’autonomie en apportant une aide utile:
    • Ne pas surprotéger son enfant
    • Lui donner des responsabilités adaptées à son âge
  • Adopter une vision constructive des erreurs :
    • Se tromper c’est apprendre
  • Reconnaître les marques de courage:
    • quand un enfant surmonte une difficulté
    • quand un enfant essaie quelque chose de nouveau
  • Laisser les enfants faire preuve de responsabilité individuelle:
    • Si nous ne laissons pas l’enfant essayer tout seul, si nous faisons à sa place, c’est la confiance en soi, l’estime de soi, mais aussi la volonté, la persévérance et la prise d’initiatives qui seront affectées.
  • Accueillir et valider les émotions des enfants:
    • La peur face à la nouveauté
    • La tristesse face à l’échec
    • La colère face à la frustration
    • Le stress face à une épreuve

L’estime de soi, qu’est-ce que c’est?

Les termes « confiance en soi » et « estime de soi » sont souvent utilisés comme synonyme. Il y a toutefois une différence entre les deux, même s’ils sont reliés. Pour avoir une bonne estime de soi, il faut d’abord avoir confiance en soi. Le sentiment de confiance, c’est croire en ses capacités de réussir. L’estime de soi repose plutôt sur la conscience de sa valeur personnelle.

Avoir une bonne estime de soi, c’est donc apprendre à connaître ses forces et ses faiblesses et s’accepter tel qu’on est. C’est comprendre qu’on a de la valeur, même si tout ce qu’on fait n’est pas parfait. Bref, c’est s’apprécier tel qu’on est, à sa juste valeur.

S’estimer soi-même pour mieux aider son enfant

Votre enfant apprend encore beaucoup en vous imitant. Vous pouvez donc l’aider en travaillant sur votre propre estime de vous. Voici quelques exemples de ce que vous pouvez faire :

  • Ne vous laissez pas décourager par l’effort à faire;
  • Soyez ouvertement fier de vos accomplissements, même de ce qui vous paraît petit;
  • Faites des activités pour le plaisir (et non pour la performance);
  • N’accordez pas trop d’importance au regard des autres;
  • Accordez-vous des moments où vous vous faites passer en premier;
  • Ne vous rabaissez pas. Si vous avez fait une erreur ou si vous êtes moins bon dans une tâche, expliquez seulement à votre enfant que vous allez recommencer et apprendre à faire mieux la prochaine fois;
  • Au souper, faites un tour de table où chacun nomme un bon coup qu’il a fait durant la journée;
  • Sur une grande feuille, inscrivez le nom des membres de la famille. Par la suite, indiquez à côté de chacun quelles sont ses forces;
  • Consultez un psychothérapeute, au besoin, si vous ne parvenez pas à voir les choses de manière plus positive.

Source Larousse, naitreetgrandir, apprendreaeduquer

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *